Tapissier d’ameublement : fiche métier et activités

Le tapissier d’ameublement prend part à la décoration d’intérieur. Il façonne toutes sortes de canapés et fauteuils, de style ancien ou moderne en les recouvrant de cuir ou de tissu. Il rénove également les vieux modèles.

Définition

Un tapissier d’ameublement a de l’expérience sur les styles de meuble, et sait écouter ses clients. La restauration prend beaucoup plus de place que la fabrication dans ce métier. Il prend d’abord les dimensions, le tapissier prend en main les matières premières, découpe l’étoffe puis passe au garnissage, à l’aide de la fourrure de latex. Ensuite, il attache le tissu sur l’ossature du siège et le décore par la mise en place de passementerie comme les franges et galons. Il réalise également toutes les opérations sur la couture des pièces de décoration : rideaux, voilages, oreillers, draps. Le tapissier peut également poser les tapis, stores, moquettes et autres. Il peut façonner des sommiers ou des matelas. Ces métiers sont appliqués à la main, à l’aide d’un outil approprié ou à la machine.

Fiche métier

Quand le tapissier œuvre dans sa propre société même si cette dernière est petite, il doit souvent aller chez des clients qui peuvent être soit des particuliers soit des professionnels. Dans les sociétés industrielles, le métier est très spécialisé et récurrent et les déplacements sont restreints. Le tapissier doit disposer de la fibre marchande parce qu’il peut contribuer à la vente dans une boutique. Il s’agit avant tout de vendre des objets de décoration et des étoffes d’ameublement. Le tapissier peut évoluer vers la décoration d’intérieur ou se spécialiser pour restaurer de vieux meubles. Les salaires sont changeants, l’apprenti tapissier salarié gagne le S.M.I.C. Par contre, si vous avez de l’expérience et si on évolue, comme en devenant chef de sa propre entreprise, alors on peut gagner beaucoup plus.

Formations pour être tapissier d’ameublement

Il existe plusieurs formations professionnelles qui préparent à l’obtention de diplômes spécialisés, comme dans les autres métiers d’art et de tradition. Il y a le niveau CAP, CAP tapissier d’ameublement en siège ou en décor. Le CAP rentrayeur, branche tapisserie ou branche tapis. Après, le CAP arts du tapis et de la tapisserie douce, et le MC décors textiles permanents et éphémères  à l’issue d’un CAP tapissier ou CAP couture. Pour le niveau bac, le bac professionnel artisanat et métier d’art, branche tapissier d’ameublement. Il y a le brevet professionnel BP ameublement, décor et tapisserie. Ensuite, le BTM tapissier décorateur, branche couture ou garniture, après un CAP tapissier d’ameublement pour être un ouvrier qualifié ou responsable d’atelier. Enfin, le bac + 2, le DMA arts textiles et céramiques, branche arts textiles et le DMA arts de l’habitat, branche décors et mobiliers.