Souffleur de verre : fiche métier et activités

Le travail du souffleur de verre dans l’atelier est très physique. Le souffleur de verre ne dispose que très peu de temps pour donner forme au verre en fusion car il devient trop dur en refroidissant et impossible à façonner.

Artisan souffleur de verre

L’artisanat de soufflage de verre est un métier de tradition. Le souffleur de verre va cueiller une sphère de verre en fonte avec son bâton sur laquelle il enduit les matières premières : la couleur, en enroulant cette sphère dans des grains, poudres et lames de verre peint à partir des oxydes métalliques.

La paraison est de forme ronde avec une mouillette ou une mailloche avant soufflage. À cette phase, il laisse entrer le souffle dans le bâton, et bloque le bord afin de comprimer ce souffle qui se dilate en chauffant et fait gonfler le verre. Pour réaliser une poste, il faut cueiller le verre, le colorer, le maillocher, et le souffler. Après, il va envelopper la poste d’une deuxième nappe de verre permettant de renfermer la couleur au milieu de deux nappes transparentes. C’est à ce moment qu’il commence vraiment l’objet, avec sa vraie forme.

Les étapes de création du verre

Travailler une forme nécessite l’utilisation d’outils différents : la mouillette et les fers. La mouillette est un papier journal replié et mouillée qui, grâce à sa flexibilité et à un isolement partiel, permet d’employer la main pour former le verre. Tandis que les fers permettent de rendre la matière plus fine sur plusieurs endroits et d’allonger les cols.

Une fois que la forme est prise, il fixe le pontil. Après l’avoir chauffée, le verrier peut refaçonner le haut de l’objet en l’étirant avec les fers et en la coupant à l’aide des ciseaux. Quand l’objet est fini, il découpe le pontil et enfourne l’objet encore une fois dans l’arche de cuisson où elle va être chauffée régulièrement. L’objet va rester 15 heures à l’intérieur de l’arche déjà éteinte jusqu’à ce qu’il refroidisse complètement.

Formations à suivre pour devenir souffleur de verre

Deux diplômes vous permettent d’être souffleur de verre après la classe de troisième : le CAP arts du verre et du cristal et le BMA souffleur de verre. Mais il existe également un CAP souffleur de verre branche enseigne lumineuse, délivré seulement en alternance à Sorèze et à Lyon. En Île-de-France, le CAP souffleur de verre secteur scientifique est le seul disponible. Deux ans après l’obtention du CAP ou 3 ans après la troisième, il est envisageable d’obtenir le bac professionnel artisanat et métiers d’art branche verrerie scientifique et technique dans le même institut. Pour un bac+2, vous pouvez préparer le DMA décor architectural branche arts du verre et du cristal après l’obtention du BMA.