Ferronier d’art : fiche métier et activités

Le ferronnier d’art fabrique, fait la pose et rénove des objets en métal. Il travaille la matière première, souvent le fer, mais également l’acier, l’aluminium, le laiton ou le bronze pouvant entrer dans le mélange des objets à réaliser.

Le ferronnier d’art

Le ferronnier d’art crée, pose et répare des objets en métal. Il travaille la matière première, souvent le fer, mais également l’acier, l’aluminium, le laiton ou le bronze pouvant entrer dans le mélange des objets à réaliser. Il trace un croquis de l’œuvre, car il est aussi un dessinateur, et organiser les différentes étapes de son travail ou celui de son équipe. Il prend le métal, puis le transforme en tôle ou en barre à l’aide de différents outils : burins, marteaux, pinces pour en créer un objet. Il crée des alliages si cela est nécessaire. Les méthodes appliquées sont les suivantes : la fusion, l’estampage, la fonte, le forgeage, le martelage selon l’origine des métaux employés. Il forme l’œuvre à l’aide de rivetage ou par soudure.

Fiche métier

Le ferronnier d’art accomplit le travail de finition comme le ciselage, l’ébarbage et le polissage. Le ferronnier d’art est un métier de tradition. Il travaille dans un atelier mais également à extérieur au cas où c’est lui en personne qui pose les pièces nobles qu’il a lui-même créé. S’il est un artisan autonome, il est en contact direct avec les clients ou avec les autres corps de métier dans une fabrique de restauration. Sur le plan physique, il exige une force ainsi qu’une résistance à cause du poids des objets. La plupart du temps, il travaille debout, dans un cadre très assourdissant. En tant qu’employé, le ferronnier travaille en temps normal sous des heures correctes, et pratique son métier dans une petite société de 10 employés au maximum.

Formations pour devenir ferronnier d’art

La ferronnerie fait partie de l’artisanat. De nombreux diplômes professionnels permettent de pratiquer le travail de ferronnier. Parmi ces diplômes il y a quelques uns dans le secteur des métiers d’art et les autres dans le secteur de la métallerie, niveau CAP. Le CAP ferronnier d’art est accessible aux titulaires d’un CAP dans la branche métal. Pour le niveau bac, il y a le bac pro technicien en chaudronnerie industriel, le BP métallier et le BMA ferronnier d’art, accessible aux titulaires d’un CAP ferronnier, bronzier, serrurier-métallier. Le niveau bac + 2 : le DMA décor architectural, branche métal. Il faut noter que le DMA est un diplôme de niveau bac + 2 et décerne une bonne expérience théorique et pratique. Le bac technologique STD2A Arts appliqués est le plus fonctionnel pour la préparation au DMA.